Septembre 2022

© Daniel Decot

Pierre Coran

 

PARTANCE

 

Je suis entré en moi

Sans rencontrer de porte.

Aussitôt, mon ennui

Tel un pan de peaux mortes,

De vernis sous eau-forte

S’écailla, se flétrit.

Je me vis naviguer

Sur des chalands sans eau

À la proue de marées

Sans lune ni berceau ;

À l’écart des boussoles,

Au nœud des ouragans

Et suspendre mon vol

Tel un engoulevent.

Lors, guettant le soleil

Hors de son altitude,

Invisible et pareil

Aux levants qu’il exsude ;

 

                Je me mis en exil,

                En attente d’aveu

                Entre la mer et l’île

                Et la bise et le feu.

 

Lorsqu’enfin, je vis la lumière

Cercler ma nuit d’une auréole,

Il me plut, dès les yeux rouverts,

D’avoir recouvré la parole.

 

***

 

OSTENDE

 

Ostende, ville et mer,

A sa propre lumière,

Sa gamme d’horizons

Même si elle traîne

Un ciel de porcelaine

Au-dessus des maisons.

 

J’aime l’écouter bruire

Quand la nuit la revêt,

La voir se dévêtir

À l’heure où le jour naît,

L’embrume ou l’ensoleille.

 

Je suis marin de veille

Au sacre des saisons.

 

***

 

AMARRES

 

Quand nous aurons atteint la rive,

Les roseaux, le dernier talus,

Pour parer l’ultime dérive,

Les contre-courants, les reflux,

Nous amarrerons notre barque

À la branche basse d’un saule,

Et serons les hôtes de marque

D’une volée d’oiseaux sans geôle.

Comme l’onde qui se ficelle

Entre les fleurs et le bois mort,

Nous nous encorderons les ailes

Pour dérouter les vents du nord,

Jusqu’au soir où, brisant l’amarre,

Tête haute et ailes ouvertes,

Notre fils reprendra la barre.

Lors nous deux, goélands inertes

Sur une plage sans soleil

Où jamais plus naîtra le jour,

Nous entoilerons un sommeil

À l’image de notre amour.

 

Extraits de : Mosaïques pour le jour qui vient / Pierre Coran – L’Arbre à paroles, 2022 – P. O. M.

L’ABEILLE, FILLE DU SOLEIL

 

Dans sa colonie,

La reine de la ruche a un tas d’amies.

« Et pourtant, avoue-t-elle,

Ce qui ferait mon bonheur,

Ma plus grande joie,

Serait d’être une fleur

Qu’on ne cueille pas. »

 

***

 

L’IGUANE INDIEN

 

Devant un écran transparent,

Un iguane aime bien,

Tapi dans un tipi,

S’habiller en Indien.

 

Il n’a pas le costume

Mais il a le chapeau,

 

Le grand chapeau à plumes

Chouette et chic

Des Sioux d’Amérique.

 

***

 

LA PIPISTRELLE PEINTRE

 

Du bout des ailes,

Une pipistrelle

A peint en bleu

Les poissons rouges

De l’aquarium

 

Afin qu’ils aient,

Qu’ils aient comme elle,

La couleur du ciel.

 

Extraits de : Les animaux rêvent aussi : un abécédaire en poèmes / Pierre Coran ; ill.  de Iris Fossier – Casterman, 2021 (album jeunesse)

 

Du réel à l’imaginaire,

inattendu et éphémère,

ce poème vient au monde.

Il vole vers toi, à la seconde,

habillé d’ombre et de lumière.

 

***

 

-          Papa, c’est quoi un arbre ?

-          Comme un poème, je crois, nulle formule ne peut contenir ce qu’est un arbre, un poème, mais on le sait quand même, sans devoir le dire.

 

***

 

Parfois, ça dure un siècle

d’arriver à tourner le dos

aux gens pressés.

Ce serait bien un ciel en face

avec des étoiles filantes,

Mais qui viennent nous rejoindre

pour au moins une heure ou deux.

 

Extraits de : Une seconde, papillon ! / Pierre Coran & Carl Norac ; ill. de Cécile Gambini – Rue du Monde, 2022 – Collection Une petite poignée de poèmes (livre jeunesse)

Biographie

Pierre Coran (Eugène Delaisse) est né en 1934 à Saint-Denis en Brocqueroie dans la banlieue de Mons. Enfant, il écrit ses premiers textes poétiques en 1943 et les cache sous l’aquarium de la classe. Instituteur, il enseigne vingt années dans la mouvance de la pédagogie Freinet avant de diriger l’École d’application de l’École Normale de l’État de Mons. En 1978, il devient professeur d’histoire de la littérature au Conservatoire Royal de Mons. En 1957, il découvre le recueil Paroles de Jacques Prévert qui constituera pour lui une révélation. En 1958, il épouse Irène, institutrice et élève en Arts Parlés au Conservatoire Royal de Mons. Une complicité artistique s’établit qui ne s’est jamais démentie. De leur union naît, en 1960, un fils, le poète Carl Norac. Pierre Coran crée la même année la revue littéraire Le Cyclope autour de laquelle graviteront le Prix Cyclope de Poésie réservé aux moins de vingt ans et un cabaret littéraire animé par Irène Coran. En 1966, il est lauréat du Prix du Hainaut.

En 1975, Pierre Coran écrit et coproduit une série télévisée, Flic, l’écureuil pour laquelle Irène Coran dirige la manipulation des marionnettes créées par sa Compagnie, Le Théâtre du Doudou (1966-1979). En 1979, il est récompensé par le Prix Jean de La Fontaine pour un choix de fables inédites. Pierre Coran écrit aussi, en 1981, les 78 scénarios et dialogues de la série télévisée Gil et Julie. De même, il crée de 1985 à 1994 une série d’albums à succès autour d’Arsène Lapin (9 titres). En 1989, il est lauréat du Grand Prix de Poésie pour la Jeunesse créé à Paris par le Ministère de la Jeunesse et la Maison de la Poésie.

Pierre Coran a animé des classes poétiques en Belgique, en France, Allemagne, Sénégal et en Louisiane. Retenons aussi la création, en 1993, de la comédie musicale Pinocchio pour le Théâtre Royal de Mons. En 1998, sort le court métrage Les Pièces-à-trou avec Michel Galabru et Daniel Prévost. Depuis 1999, il partage avec sa petite-fille Else les joies de la lecture. En 2000, il reçoit le Prijs Kinder-en Jeugdjury pour De Kwartjesclub, traduction de sa trilogie des Pièces-à-trou par Rik Verdru chez Houtekiet.

La bibliothèque communale de Fontaine-L’Évêque donne le nom du poète à sa section jeunesse. Quelques temps plus tard, c’est une section primaire du Lycée Royal Marguerite Bervoets de Mons qui porte son nom. Trois nominations se suivent au Prix Mondial Hans Christian Andersen (IBBY) en 2006 - 2010. Pierre reçoit le Prix de la Fédération Wallonie-Bruxelles pour le rayonnement de la Littérature de Jeunesse en 2007 et le Prix de la Pensée wallonne à Mons en 2008.

Le poète, en 2010, est promu Citoyen d’honneur de l’entité de Jurbise, son lieu de vie. Il est aussi désigné, en 2014, Personnalité Richelieu Belgique-Luxembourg 2014-2015. En 2015, il inaugure l’École Pierre Coran, la nouvelle école d’Erbisoeul. Actuellement, le poète continue de se distinguer tant dans les livres pour la jeunesse qu’en poésie pour adultes.

Bibliographie

Parmi les nombreux livres de Pierre Coran…

 

*** À paraître (en octobre) : La Belle au Bois dormant (livre-disque) / Pierre Coran ; ill. de Clémence Pollet ; voix de Natalie Dessay – Didier Jeunesse ***

 

Mosaïques pour le jour qui vient (poèmes) / Pierre Coran ; ill. de couverture de Charlotte Massip – L’Arbre à paroles, 2022

Une seconde, papillon ! / Pierre Coran, Carl Norac ; ill. de Cécile Gambini – Rue du Monde, 2022 – Collection Une petite poignée de poèmes

Jongleries, MATOUS RIMES, poésies à dire et à jongler / Pierre Coran – Didier Jeunesse, 2022 – Collection Il était une mini fois

Les animaux rêvent aussi : un abécédaire en poèmes / Pierre Coran ; ill. d’Iris Fossier – Casterman, 2021

Prix Jean-Hugues Malineau 2021 (Paris)

Siegfried et le dragon / Pierre Coran ; ill. de Charlotte Gastaut – Flammarion / Père Castor, 2021

Les aventures des Pièces-à-trou / Pierre Coran – Mijade, 2020 – Collection Zone J (réédition)

Méli-mélo : 25 poèmes et comptines / Pierre Coran – Didier Jeunesse, 2020 – Collection Il était une mini fois

Casse-noisette / Pierre Coran ; ill. de Julia Spiers – Didier Jeunesse, 2019 – Collection Mon petit livre sonore

Giselle : un ballet d’Adolphe Adam / Pierre Coran ; ill. de Olivier Desvaux ; voix de Natalie Dessay ; avec l’Orchestre symphonique de Londres – Didier Jeunesse, 2019 – Collection Contes et Histoires  (livre + cd)

Rhymamusings (Amuserimes) / Pierre Coran ; translated by Norman R. Shapiro – Black Widow Press, 2019

L’ABC du Petit philosophe (pensées) / Pierre Coran ; ill. d’Aurelia Fronty – À pas de loups, 2018

Roméo et Juliette / Pierre Coran ; ill. de Charlotte Gastaut – Flammarion / Le Père Castor, 2018

Chats rimés, poèmes pour ronronner / Pierre Coran ; ill. de Vanessa Hié – Didier Jeunesse, 2018

Fables of town and country (Fables des villes et des champs) / Pierre Coran ; ill. By Olga Pastuchiv ; translated by Norman R. Shapiro - Black Widow Press, 2018

Le lac des cygnes / Pierre Coran ; ill. de Olivier Desvaux ; voix de Natalie Dessay – Didier Jeunesse, 2017 – Collection Classique et Jazz (livre + cd)

Mémoire blanche : roman / Pierre Coran – M. E. O., 2017 (réédition)

La Reine des dragons / Pierre Coran ; ill. de Bernadette Despres – Eponymes, 2016 (livre + cd)

Amuserimes / Pierre Coran ; ill. de Thomas Baas – Hachette / Livre de poche, 2015

Ugo, tu rêves ? / Pierre Coran ; ill. de Nathalie Pauliac – À pas de loups, 2015 – Sélection Petite Fureur 2016

Casse-noisette / Pierre Coran ; ill. de Delphine Jacquot ; voix de Valérie Karsenti – Didier Jeunesse, 2015 (livre + cd) – Coup de cœur de l’Académie Charles Cros

La flûte enchantée / Pierre Coran ; ill. de Charlotte Gastaut ; d’après l’opéra de Mozart et Schikaneder - Flammarion / Le Père Castor, 2015

C’est pas la même chose / Pierre Coran & Irène Coran ; ill. de Lauranne Quentric – Mouck / Circonflexe, 2015

Fables in a Modern Kay (Fables à l’air du temps) / Pierre Coran ; ill. by Olga pastuchiv ; translated by Norman R. Shapiro – Black Widow Press, 2014

Sven et les musiciens du Ciel / Pierre Coran ; ill. de Célia Chauffrey – École des loisirs / Pastel, 2014

Les chemins de Janus / Pierre Coran – M. E. O., 2012

Les antifables / Pierre Coran ; ill. de Christophe Besse – Grasset, 2008

Guingamor : le chevalier aux sortilèges / Pierre Coran ; ill. de Judith Gueyfier ; voix de Denis Lavant – Didier Jeunesse, 2007 (livre + cd)

Roman de Renart (en vers) / Pierre Coran ; ill. de Pascal Lemaître – Casterman, 2007 – Collection Épopée

L’ascenseur des dieux : roman / Pierre Coran – Espace Nord, 2002

Jaffabules / Pierre Coran – Hachette / Livre de poche, 1990 (six éditions de ce livre sont parues à ce jour en 1990, 1995, 1997, 1999, 2010 et 2015)

La belle amour / Pierre Coran – Louis Musin, 1978 + Le Cyclope, 1985

Les incurables (roman) / Pierre Coran – Pierre De Méyère, 1965

Le fiel (poèmes) / Pierre Coran, 1959

 

Pour la bibliographie complète, voir : https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Coran

Paroles / Jacques Prévert - Gallimard , 1946

Recueil de Jacques Prévert publié pour la première fois en 1946, Paroles rassemble des textes en vers libres, des proses poétiques, des chansons… Des poèmes qui s’offrent comme l’on offre des fleurs. Un indispensable !

Extrait : « Rappelle-toi Barbara / Il pleuvait sans cesse sur Brest ce jour-là / Et tu marchais souriante / Épanouie ravie ruisselante / Sous la pluie / Rappelle-toi Barbara / Il pleuvait sans cesse sur Brest / Et je t’ai croisée rue de Siam / Tu souriais / Et moi je souriais de même / Rappelle-toi Barbara / Toi que je ne connaissais pas / Toi qui ne me connaissais pas / Rappelle-toi / Rappelle-toi quand même ce jour-là / N’oublie pas / Un homme sous un porche s’abritait / Et il a crié ton nom / Barbara / Et tu as couru vers lui sous la pluie / Ruisselante ravie épanouie / Et tu t’es jetée dans ses bras / Rappelle-toi cela Barbara… »

[sources : Électre & Wikipédia ]

L’étranger / Albert Camus - Gallimard , 1942

Récit intérieur de Meursault, employé de bureau anonyme pour les autres et pour lui-même, qui tue de cinq balles un Algérien sur la plage de Tipaza à Alger.

[source : Électre]

 

 

Cyrano de Bergerac est l’une des pièces les plus populaires du théâtre français et la plus célèbre de son auteur, Edmond Rostand. Librement inspirée de la vie et de l’œuvre de l’écrivain libertin Savinien de Cyrano de Bergerac (1619-1655), elle est représentée pour la première fois le 28 décembre 1897 au Théâtre de la Porte-Saint-Martin à Paris.

À l’époque où le drame romantique a disparu au profit de dramaturges qui reprennent les recettes de la comédie dans le vaudeville (Les Labiche et Feydeau sont toujours à l’affiche) ou de pionniers du théâtre moderne (Tchekov, Ibsen, Strindberg), le succès en était si peu assuré qu’Edmond Rostand lui-même, redoutant un échec, se confondit en excuses auprès de l’acteur Coquelin, le jour de la générale. La pièce est pourtant un triomphe et Rostand reçoit la Légion d’honneur quelques jours plus tard, le 1er janvier 1898. Le succès de la pièce ne s’est jamais démenti, en France (où elle est la pièce la plus jouée) comme à l’étranger. Le personnage de Cyrano est devenu, dans la littérature française, un archétype humain au même titre qu’Hamlet ou Don Quichotte au point que ses éléments biographiques inventés pour l’occasion occultent parfois ceux de son modèle historique. [source : Wikipédia]

 

Daniel Prévost

Daniel Prévost, de son vrai nom, Denis Forestier, est un comédien, humoriste et auteur français. Né en 1939, il débute assez tôt à la télévision dans les années 60 chez Jean-Christophe Averty (Les raisins verts, Douches écossaises), dans Les Saintes chéries (1965), une série avec Daniel Gélin et dans les sketches de La caméra invisible. Il débute en même temps au cinéma sous la direction de Gérard Pirés, Michel Audiard et Jean Yanne avec un rôle remarqué dans Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil (1972). Sa popularité s’accentue avec ses chroniques aux côtés de Pierre Desproges et de Pierre Bonte. Il se fait connaître grâce à l’émission Le petit Rapporteur, satire de l’actualité orchestrée par Jacques Martin. Humoriste, il montre ses capacités d’irrévérence et de dérision. Daniel Prévost est également comédien au théâtre et auteur de plusieurs livres comme : Autobiographie de moi par moi (Le Cherche-Midi, 2022), Mon avis sur tout (Le Cherche-Midi, 2020), Tu ne sauras jamais combien je t’aime (Le Cherche-Midi, 2018) ou encore Le passé sous silence (Denoël, 1998), Le pont de la révolte (Denoël, 1997) Daniel Prévost est un grand ami de Pierre Coran.

[source : Wikipédia]

 

Natalie Dessay

Natalie Dessay, née Nathalie Dessaix, est née à Lyon en 1965. Cantatrice française, elle est soprano et connue pour ses talents de comédienne et sa puissante présence scénique. Sa voix d’une grande facilité dans le suraigu durant la première partie de sa carrière lui a ouvert les portes des plus grandes maisons d’opéra. Comédienne de formation, elle incarne les personnages qu’elle chante, à l’opposé de ses collègues de formation plus classique. Elle a aussi collaboré avec Pierre Coran en prêtant sa voix pour la lecture de plusieurs de ses albums publiés chez Didier Jeunesse sous forme de livre-cd.

[source : Wikipédia]

Une femme qui dort

Pierre Coran est également l'auteur de la chanson Une femme qui dort interprétée par Charles Dumont.

Une femme qui dort est issu du livre La belle amour, publié en 1985 aux Éditions Le cyclope.

Un livre-disque dit par la comédienne Irène Coran.

https://www.youtube.com/watch?v=vVluDI5gc2U