Domaine préventif et répressif

Mieux vaut parfois prévenir que guérir... Le département de la circulation routière agit de manière préventive, répressive et administrative.

Parmi nos actions préventives, citons notamment :

  • Mise en place de "radars" préventifs indiquant les vitesses réalisées ainsi que l'exploitation statistique des données fournies par cet outil de contrôle
  • Initiation au code de la route au sein de groupes scolaires

Faudra-t-il mettre la main au portefeuille ? 

Dans le domaine répressif, nos missions sont les suivantes :

  • contrôle de la vitesse par le biais de dispositifs "radars" fixes.

Actuellement, ces radars sont installés à neuf endroits  sur le territoire de la zone de police :

  1. Lillois : Grand'Route,  à l'entrée et à la sortie de l'agglomération
  2. Ophain B-S-I : Rue de Bois-Seigneur-Isaac (1 dans chaque sens de circulation)
  3. Ophain B-S-I : Rue du Try
  4. Braine-l'Alleud : avenue Alphonse Allard
  5. Braine-l'Alleud : chaussée de Tubize (1 dans chaque sens de circulation)
  6. Braine-l'Alleud (Ermite) : chaussée d'Alsemberg
  • contrôle de la vitesse au moyen d'un radar mobile et utilisation d'un véhicule de police banalisé
  • contrôle de la conformité des cyclomoteurs
  • contrôles routiers relatifs à la consommation d'alcool ou de produits stupéfiants, à l'assurance obligatoire, au contrôle technique, à l'utilisation d'un GSM au volant, au permis de conduire ou à la licence d'apprentissage etc...
  • contrôles spécifiques au moyen d'un véhicule anonyme équipé d'une caméra intérieure qui permet de visualiser et filmer les infractions graves et de présenter les images aux conducteurs fautifs
  • contrôles routiers réguliers effectués par les policiers motocyclistes concernant le respect des dispositions du code de la route