Logo BL'A Braine l'Alleud

Le rucher au fil des saisons

Environnement

Publié le 20-05-2020

Inscrite "Commune Maya" depuis 2012, la Commune poursuit son travail de sensibilisation et de protection des abeilles. Chacun peut par ailleurs réaliser des actions en faveur de ces insectes en aménageant notamment son jardin avec des espèces mellifères.

Le cycle biologique d’une colonie d’abeilles, c’est à dire les différentes phases de son développement annuel, est étroitement corrélé aux conditions climatiques du lieu où elle se trouve et à la flore environnante.

PRINTEMPS

  • Fin FÉVRIER /MARS : C’est la reprise d’activité pour les abeilles et ….l’apiculteur.
    Au sortir de l’hiver, les premiers pollens (saules marsault et noisetiers principalement) nécessaires à la reprise de l’élevage des larves stimulent la colonie et annoncent le renouveau.
    Le pollen est récolté en grande quantité par la colonie.
  • AVRIL : C’est l’époque du plein développement de la colonie.
    L’apiculteur profite de l’accroissement des colonies et de l’activité des jeunes abeilles pour renouveler les vieux cadres de la ruche.
  • MAI : C’est la période de l’essaimage, mode de reproduction naturel d’une colonie d’abeilles.
    Les ouvrières édifient plusieurs cellules royales qui donneront naissance à autant de reines.
    Quelques jours avant l’éclosion, la reine quitte la ruche avec environ la moitié de la population : c’est l’essaimage. La première reine qui naîtra sera la nouvelle reine de la ruche. Les autres cellules seront détruites par les abeilles et les reines tuées.

ÉTÉ
  • JUIN : C’est l’époque de la " grande miellée ".
    La ruche fait preuve d’une intense activité. Des milliers de butineuses visitent une multitude de fleurs, de même espèce à chaque sortie, pour emplir leur jabot de nectar (environ 75 mg) qu’elles rapporteront à la ruche et que les abeilles d’intérieur transformeront en miel.
  • JUILLET et AOÛT : Avec la fin de la miellée, l’activité de la ruche décroît. La reine réduit sa ponte. Les mâles sont progressivement expulsés de la ruche.

AUTOMNE
  • SEPTEMBRE : C’est le mois de la préparation à l’hivernage. La floraison tardive de quelques plantes (lierre, bruyère…) permet à la reine de reprendre sa ponte quelque temps afin d’obtenir de jeunes abeilles qui affronteront l’hiver et assureront le redémarrage de la colonie dès l’apparition des premiers pollens.

HIVER
  • D’OCTOBRE à fin FÉVRIER : Les abeilles forment une grappe active et utilisent leurs provisions de miel pour se nourrir et maintenir une température nécessaire à leur survie. Elles ne sont pas en état d’hibernation. Le moindre réchauffement extérieur leur permet de sortir pour leur vol de propreté.
Pendant cette période, la ruche ne doit en aucune façon être dérangée.