Logo BL'A Braine l'Alleud

Page de poésie

La page Poésie vous propose de découvrir des poètes contemporains. Avec l'accord et l'aimable collaboration des auteurs.


Serge Meurant



Photographie : "L'atelier de Philippe Desomberg"© Francine D'Hulst, 2017  


À mes filles

Elles traversent
la lumière.

Elles éclairent
ce qu’elles cachent.

Elles parlent
des vivants.

Leur secret disparaît
dès qu’on les voit entières.

Elles se taisent
dans les feuilles bruissantes.

Elles ont l’intensité
de la brûlure.

L’instant les disperse.
La voix les recueille.

Elles sont imputrescibles,
réfractaires.

*

L’accompagner au seuil
où prend corps la lumière.
La regarder franchir la frontière.

Il n’y a rien à apprendre
de cet enfoncement paisible.

Contemple
le grand paon du jour.

Extraits de : Le don - Le Cormier, 2004

***

Saisir
non la dépouille obscène,
mais le corps vivant.

Grandir
et demeurer là
où le désir te dévisage
et cherche une voix.

Assaut
où la douceur partage,
avec la force,
l’orage et la douleur,
la fatigue d’être vif,
la joie.

L’enseveli du corps
attend,
enneigé,
silencieux,
la révélation d’un visage

qui se refuse au regard,
s’endurcit
d’être pierre.

Extrait de : Ici-bas - Le Cormier, 2006

***

D’un élan impassible,
jaillissent d’une source obscure
les gestes nus
des sculptures.

*

Têtes penchées,
nuques offertes.

Le geste est suspendu.

L’ébauche a la douceur d’un fruit
que l’air meurtrit.

Apparaissent
un visage et la main
qui le cache.

*

Tu cherches le pouls
de la pierre,
comme on pénètre
dans le fleuve,
serré dans la nasse
des poumons.

Tu écoutes chanter
le rossignol des veines.

Les talons frappent le fond,
le cœur bondit.


*

La courbe des épaules
adoucit le deuil,

éclaire la transparence
du torse.

Les bras s’étirent
vers les mains ouvertes.

Extraits de : L’atelier de Philippe Desomberg – Carnets - Édition Les Amis de l’École des Arts ASBL, 2019


Biographie


Serge MEURANT est né à Ixelles en 1946. Il a grandi dans un milieu culturel privilégié. Son père, René Meurant ( 1905- 1977) fut un poète engagé et un folkloriste connu pour ses études sur les géants de cortège et les monstres d’osier. Sa mère, Elisabeth Ivanovsky (1910-2006) naquit à Chisinau et vint étudier l’illustration à la Cambre en 1932. Son œuvre d’illustratrice est immense. Son frère, Georges Meurant, est peintre et ethnologue.

Auteur d’une trentaine de livres, Serge Meurant pratique, dès l’adolescence, l’écriture poétique comme un exercice vital. La poésie est, pour lui, un souffle, une raison d’exister. Elle constitue sa colonne vertébrale.

Serge Meurant a souvent collaboré avec des peintres, des sculpteurs, des graveurs, des photographes, des musiciens et des cinéastes. Il fut le directeur artistique du festival international de films documentaires " Filmer à tout prix " ( 2000- 2010).

Des poèmes de Serge Meurant ont été lus par les élèves de
Frédéric Kusiak de l’Académie de musique de Braine-l’Alleud à
l’École des Arts de Braine-l’Alleud le samedi 2 février 2019
dans le cadre de l’exposition de Philippe Desomberg.
Lors du même événement a aussi été projeté le film de Francine D’Hulst " L’atelier de Philippe Desomberg ".

Le recueil de poèmes de Serge Meurant
" L’atelier de Philippe Desomberg – Carnets " est publié par
les Amis de l’École des Arts ASBL à l’occasion de ces événements.

Bibliographie


Le sentiment étranger / gravure de Georges Meurant – Bonaguil, 1970
Au bord d’un air obscur – Fagne, 1971
Devant neige attablés / dessins de Georges Meurant – Transéditions, 1974
Mais l’insensibilité grande – Le Cormier, 1975
Souffles – Le Cormier, 1978
Vulnéraire – Le Cormier, 1981
Dévisagé – Le Cormier, 1984
Etienne et Sara – Le Cormier, 1984
Tête perdue – Le Cormier, 1985
Supplie anonyme ce dos / gravure de Michelle Corbisier – Brandes, 1988
Brasier de neige : poèmes 1974-1988 – La Différence, 1993
Solstices / gravures de Pierre Hébert – L’Arbre à paroles & L’orange bleue, 1995
Poèmes écrits pour la main gauche / gravure de Michelle Corbisier – Le Cormier, 1998
Appel / allégresse – L’Arbre à paroles, 2000
Le monde abîmé – Le Taillis Pré, 2001
Visages : poèmes 1995-2001 / préface de Danielle Haase-Dubosc – L’Arbre à paroles, 2002
Miroirs / pochoirs de Teddy Magnus – Tandem, 2002 (Textes et images)
Le don – Le Cormier, 2004
Ici-bas – Le Cormier, 2006
Corps et âme – Le Cormier, 2007
Une saison en éclats / gravure de Kikie Crévecoeur – Esperluète, 2009
Célébration. Vulnéraire II / gravure de Michelle Corbisier – Le Cormier, 2009
L’Orient des chemins / photographies de Jacques Vilet – Esperluète, 2012
Ceux qui s’éloignent / gravure de Michelle Corbisier – Le Cormier, 2014
L’atelier de Philippe Desomberg – Carnets - Édition Les Amis de l’École des Arts ASBL, 2019



Découvrez aussi les Archives de la Page Poésie :

Archives 2018

Archives 2017

Archives 2016