Logo BL'A Braine l'Alleud

Braine-l'Alleud en Questions/Réponses : compte-rendu du Facebook Live

Vivre ensemble

Publié le 29-01-2021

Braine-l'Alleud organisait un Facebook Live ce dimanche 24 janvier. Le Bourgmestre, les Échevins et les Conseillers communaux de Braine-l'Alleud ont eu l'occasion de répondre aux questions des Brainoises et des Brainois durant 2 heures. Voici le compte-rendu des échanges.

C'est depuis le hall de l'Administration communale de Braine-l'Alleud que le Bourgmestre et ses Échevins ont informé et dialogué avec les habitants. 

Près de 25 thèmes sont repris dans le compte-rendu de ce grand rendez-vous ; vous y trouverez probablement réponse à votre question !
  1. Crise sanitaire

Un centre de vaccination coronavirus à Braine-l’Alleud ?

Vincent Scourneau, Député-Bourgmestre, avance qu’un centre de vaccination à Braine-l’Alleud pourrait être opérationnel. Des discussions sont actuellement en cours avec le Gouverneur du Brabant wallon. Le Hall omnisports serait, le cas échéant, le lieu où pourraient se faire vacciner quelque 40.000 personnes, sur un modèle de convocation comparable à celles reçues lors des élections. Les détails restent évidemment à fixer. 

Concernant les personnes à mobilité réduite et les personnes âgées, le Proxibus (qui dessert déjà habituellement le Hall omnisports) pourrait être remis en route pour l’occasion. Braine-l’Alleud mettra, quoi qu’il en soit, tout en œuvre pour permettre d’avancer vers cette voie de l’espoir incarnée par les vaccins. Et personne ne sera laissé au bord du chemin.

Mise à jour : depuis la tenue de ce Facebook live, le centre de vaccination brainois a été officialisé.



  1. Économie et commerce

Plan de relance de Braine-l’Alleud : près de 2 millions d’euros 

La Commune a répondu présente aux attentes créées par la crise sanitaire. Braine-l’Alleud répond également présente aux besoins induits par la crise sociale et économique. 

Pierre Lambrette, Président du CPAS en charge des Finances, le rappelle : un plan de relance de 1.8 millions d’euros a été mis sur pied. Fort de 36 mesures de soutien, il se compose de 3 grands axes : indépendants et commerces / culturel et associatif / sportif. 

Concernant les restaurateurs en particulier, on épinglera deux mesures : subside du matériel nécessaire au protocole sanitaire et intervention de 20 euros sur l’addition. Concernant l’association des commerçants et artisans, on mettra en exergue deux autres mesures, actions de relance commerciale : 2.000 chèques-cadeau de 50 euros (concours en cours) et tombola avec 30.000 euros de vélos et trottinettes électriques (modalités à suivre). Le plan de relance de Braine-l’Alleud contient également une étude sur les nouvelles habitudes de mobilité et le soutien au monde associatif (culturel, sportif et autre). Pour plus de détails sur le plan de relance de Braine-l’Alleud, voir infra in. ou ici.

Marchés hebdomadaires : vers un retour dans le centre ?

Jean-Marc Wautier, Échevin du Commerce en charge des Marchés, précise que le marché de Braine-l’Alleud, comme ceux de toute la province, est soumis à des directives gouvernementales : comptage, entrée et sortie différentes, distanciation entre étals, etc. Malgré cela, les marchés hebdomadaires ont pu reprendre dès le 22 mai 2020. Cependant, ils ont été déplacés au pont Courbe. Cet emplacement connaît une exposition particulière au vent. Par ailleurs, il s’agit d’un parking des chemins de fer sans cabine publique d'électricité ; les marchands doivent donc se fournir en groupes électrogènes, parfois bruyants. Ceci étant, la proximité des parkings et des transports publics est un plus indéniable. 

On notera que la clientèle des marchés des vendredis n’est pas celle des dimanches : les visiteurs du vendredi appellent de leur voeux un retour à la configuration initiale, sur la Grand-Place Baudouin 1er notamment, tandis que le débat reste ouvert parmi les visiteurs du dimanche. 

Enfin, s’agissant du marché de Lillois qui aurait dû débuter le 25 mars 2020, et ce tous les mercredis sur la place de la Gare : ce n'est que partie remise.

Un établissement HORECA sur le site du Paradis ?

La piscine de Braine-l’Alleud abrite déjà, au Sud du Paradis, un établissement HORECA : le Fair-Play. Concernant le Nord du site, un permis a été délivré. Un appel d’offres pour un entrepreneur sera lancé dans les prochaines semaines, les travaux devraient durer un an. Un appel d’offres pour la gérance sera lancé en parallèle, afin d’être opérationnel au plus vite. Jean-Marc WautierÉchevin de l'Urbanisme, estime que les premiers consommateurs pourraient ainsi être accueillis en terrasse aux beaux jours de 2022.

Bientôt un hôtel à Braine-l’Alleud ?

La rénovation de la gare de Braine-l’Alleud a amené la question de la possibilité d’y installer un hôtel. Pour Jean-Marc Wautier, l’étage de la gare de Braine-l’Alleud ne comporte que deux petits volumes non jointifs de 140 et 240 mètres carrés. Il s’agit là d’espaces trop réduits pour y installer un hôtel. 

Quant à l’idée d’un hôtel au Parc de l’Alliance, d’après Vincent Scourneau ce n’est pas exclu. Cependant, une meilleure conjoncture est indispensable avant de pouvoir en reparler. 


  1. Travaux et urbanisme

Trottoirs à Braine-l’Alleud : une méthode de travail bien définie  

Henri Detandt, Échevin des Travaux publics, précise d’entrée que, avant d’intervenir, la Commune de Braine-l’Alleud veut toujours avoir la certitude que les câbles et autres canalisations ne vont pas atteindre leur limite de durée de vie afin de ne pas intervenir deux fois au même endroit. C’est pourquoi les impétrants de voirie (responsables de l’acheminement de l’eau, du gaz ou de l'électricité) sont consultés en amont. 

Les trottoirs avec une circulation importante sont privilégiés, d’autant plus à proximité des différents pôles et davantage encore s’il s’agit d’un pôle scolaire. L'ensemble des modes de déplacement sont systématiquement intégrés aux études d’aménagement ; les nouveaux trottoirs ont notamment des bordures à plans inclinés pour le déplacement des PMR. Tout ceci se fait avec la validation du pouvoir de tutelle : le SPW. Lors des aménagements de trottoirs, Braine-l'Alleud recherche la pérennité non seulement du revêtement mais aussi des fondations ; les blocs de béton sont privilégiés car c’est le matériau le plus antidérapant et offrant la plus grande souplesse en cas d'intervention ponctuelle ultérieure 

Si votre trottoir est fortement dégradé, il est recommandé de vous rapprocher du service Travaux pour déterminer si une intervention est programmée, sans perdre de vue que chacun est dans l’absolu responsable de son propre bout de trottoir. 

Panneaux photovoltaïques : lumière sur les projets en cours

Braine l'Alleud tient à jouer un rôle dans la diminution des gaz à effet de serre.  Ainsi, le deuxième plus grand champ de panneaux photovoltaïques de Wallonie devrait voir le jour sur notre territoire ; 130.000 mètres carrés de panneaux fourniraient en énergie l’UCB, grande entreprise présente sur notre sol. À la question de savoir pourquoi cette énergie renouvelable ne retourne pas aux Brainois, Henri DetandtÉchevin de l'Environnement et de la Transition énergétique, répond que l’électron ignore où il va et que c’est le bilan de la planète qui importe le plus. Sur ce dossier, la Commune est très active en ayant notamment introduit une demande de certificats verts, obtenus aux meilleurs taux à l’été 2020. 

Autre projet d’envergure : 20.000 mètres carrés de panneaux photovoltaïques au Parc de l’Alliance. L’enquête publique est terminée et la Commune de Braine-l’Alleud est très attentive aux développements du dossier. Troisième projet : le renouvellement de la toiture des installations communales de Lillois avec, à la clé, 6.000 mètres carrés de panneaux, dont l’énergie devrait en partie retourner aux habitations voisines. On citera également le projet de deux carports produisant de l’électricité verte à l’Administration communale, ainsi que la possibilité d’en placer systématiquement sur les toitures de nos écoles et crèches. Enfin, 50 bornes de recharge de voitures électriques pourraient voir le jour à Braine-l’Alleud.

Revitalisation du centre-ville : la commune investit

50 millions d'euros, c'est le montant investi ces dernières années pour  le centre-ville de Braine-l’Alleud.

Braine-l’Alleud a fait sienne la stratégie de revitaliser les centres-villes en les densifiant. C’est pourquoi l’arrière de l’ancien Hôtel communal ou le site de l’ancien Lycée ont fait l’objet d’une attention toute particulière. Mais d’autres grandes réalisations traduisent également cette volonté communale de revitaliser son centre :

  •  Le pôle culturel fut un des premiers à bénéficier de la politique de redynamisation (École des Arts en 2002, Académie de Musique en 2012). Avec ses 2.500 élèves, c' est aujourd’hui une véritable vitrine pour notre commune

  • Si le CHIREC est aujourd’hui un hôpital de premier rang en plein cœur de Braine-l’Alleud, il y a 20 ans on parlait plutôt de sa fermeture

  • L’Hôtel communal est désormais le siège de la vie associative. Un lieu de concentration des énergies des quelques 5.000 volontaires qui participent à  la vie brainoise

  • La gare est en train d’être rénovée en profondeur, tandis qu’un nouveau bâtiment pour le commissariat, ouvert 24h/7j, a été inauguré en 2012

  • 1.000 places de parking souterrain ont été créées (900 à la gare et 100 dans le centre-ville), tandis qu’une route allant de la sortie du ring à hauteur du parc à conteneurs jusqu’au centre-ville a été créée, contribuant à désenclaver ce dernier


Quoi qu’il en soit, Braine-l’Alleud privilégiera toujours la qualité des projets à leur quantité.

Vincent Scourneau précise que, ces 20 dernières années, pas un centimètre carré de territoire agricole ou d’espace vert n’a été converti en terrain à bâtir ; les nouvelles constructions sont le résultat d’affectations de sol des années 1970 et 1980. Braine-l’Alleud reste, pour le bourgmestre, une commune à la campagne avec quelque 60 % de terres agricoles. L’occasion aussi de rappeler que, même à 5 minutes à pied de l’hypercentre, nous sommes en pleine nature grâce au récent plan d’eau du Paradis. 

Parc de l’Alliance : des entreprises internationales

Braine-l’Alleud, c’est quelque 12.000 emplois il y a 20 ans contre 20.000 aujourd’hui contextualise Vincent Scourneau. Le Bourgmestre rappelle d’ailleurs que ces emplois contribuent à la fiscalité avantageuse des Brainois.

Néanmoins, l’économie se repositionne avec la part importante prise par le télétravail. Le parc d’affaires de l’Alliance est effectivement tourné vers le secteur tertiaire, qui occupe de moins en moins de surfaces de bureaux. Mais le Parc de l’Alliance conserve ses ambitions, grâce notamment aux nouvelles politiques publiques bruxelloises (30 km/h, taxe kilométrique, etc.). Cette zone ne manque pas d’attrait et des entreprises internationales ne s’y sont pas trompées : Baxter, Bristol-Myers Squibb ou bien encore Euroclear. 

L’Alliance à Braine-l’Alleud, ce sont aussi des immeubles privés. Et si l’idée du centre commercial a depuis longtemps été abandonnée, ce n’est pas le cas de l’aspect commercial, dont l’intérêt augmente au fur et à mesure que l’Alliance voit son nombre d’habitations croître.  


Places en crèche : plus de 100 nouvelles places à Braine-l’Alleud

Il y a un manque de places dans les crèches, c’est une évidence ; le taux de couverture serait de 38 lits pour 100 enfants en Wallonie d’après l’IWEPS. Le Brabant wallon s’en sort mieux, avec un taux de 55 pour 100. 

Précisons que Braine-l’Alleud a mis sur pied un projet pédagogique particulier validé par l’ONE. Ainsi, dans les crèches communales, les enfants sont regroupés par mois de naissance. Ceci permet à chaque enfant d’évoluer au sein d’un même groupe durant tout son séjour à la crèche. Lors de leur demande d’inscription, les parents voient leur enfant placé sur des listes d’attente par mois de naissance. Il faut donc attendre un désistement d’un enfant du même âge que son enfant pour espérer obtenir une place.

Braine-l’Alleud investit en tout cas pour la petite enfance, précise Pierre Lambrette : extension des Petits Dragons de l’Estrée (2019), extension de la Ribambelle à Ophain (en cours), 5 nouvelles places au Bois Joli à Lillois et nouvelles crèches rue au Gué et galeries du Môle (56 et 49 lits). Au total, l'ambition est que plus de 100 places en crèches communales soient créées d’ici à la fin de cette législature en 2024. Et ceci alors même que créer des places relève du parcours du combattant : il faut trouver un terrain ou un bâtiment, il faut répondre aux normes des pompiers, à la programmation de l’ONE, … Chaque place créée coûte, avant même l’arrivée de l’enfant, 25.000 euros.


  1. Mobilité

Vélos à Braine-l'Alleud : d'un pôle à l'autre en vélo partagé

La construction du réseau cyclable de Braine-l’Alleud touche à la fin de sa première phase : les différents pôles (scolaires, sportif, culturel, administratif et la gare) sont maintenant reliables en modes doux ; la route du Lion et le chemin des Prés à Ophain seront prochainement terminés. Pour la deuxième phase, l’attention se portera sur le Nord avec la chaussée d’Alsemberg. La ligne 115 est quant à elle gérée par la Région, mais Braine-l’Alleud insiste lourdement pour un aménagement Ravel dans les meilleurs délais. Enfin, Lillois ainsi qu’une liaison Bois Seigneur Isaac et Ophain sont dans les cartons. 

175 vélos partagés permettront bientôt de relier les différents pôles de Braine l'Alleud . Par ailleurs, deux garages sécurisés de 50 vélos chacun seront installés, à proximité de la gare et du pôle culturel.

S’agissant de la coexistence des modes de déplacement, Henri Detandt insiste sur la sécurité : les enfants doivent monter et descendre en toute sécurité de voitures. Quant aux cyclistes, ils peuvent être impliqués dans des accidents graves, et ce parfois sans interférence automobile. C’est pourquoi Braine-l’Alleud n’a pas mis en place de sens uniques limités (SUL) ou le franchissement de feux rouges.

Contournement ouest : désengorger Mont-Saint-Pont via une nouvelle voirie

Concernant le contournement ouest de Braine-l’Alleud, celui-ci permettrait le désengorgement de la chaussée d’Alsemberg et de la chaussée de Tubize à hauteur du rond-point de Mont-Saint-Pont. Henri Detandt reconnaît que Braine-l’Alleud manque en l’état de pénétrantes dans la partie ouest de la ville et précise qu’une étude d’incidences, première étape pour y remédier, est terminée ; une demande de permis sera bientôt introduite pour une voirie de liaison multimodale entre le centre-ville et la chaussée de Tubize (liaison FEDER). Cette voirie comporte deux bandes de circulation et deux cheminements mode doux sur les bas-côtés.


Par ailleurs, concernant la traversée de la N27 / chaussée de Nivelles à hauteur de la rue Ernest Laurent, Henri Detandt précise que cette voirie est gérée par le SPW. Ceci étant, un passage sécurisé sous la N27 est actuellement à l’étude.

Plan de mobilité : de nouvelles habitudes à intégrer

La crise sanitaire modifie nos habitudes de mobilité, comme le rappelle Henri Detandt, Échevin de la Mobilité. C’est pourquoi Braine-l’Alleud réfléchit déjà au " monde d’après " ; le télétravail réduit considérablement les besoins de mobilité professionnelle, tandis que le nombre de colis acheminés augmente de manière significative. La configuration existante sera-t-elle toujours adaptée dans le futur ? Un bureau d’études spécialisé sera chargé d’enquêter, en tenant compte des spécificités de Braine-l’Alleud (grands pôles scolaires, parcs d’activité économique, transfert modal, etc.).


  1. Environnement 

Déchets ménagers dans les poubelles publiques : attention aux amendes

Braine-l’Alleud compte quelque 300 poubelles publiques, dont 120 seront prochainement remplacées. Sur l’ajout de nouvelles poubelles, dans le parc Bourdon par exemple, il s’agit de penser aux tournées du personnel ; les ouvriers ne peuvent marcher plusieurs centaines de mètres pour atteindre et revenir d’une poubelle, parfois en y ayant récupéré des déchets ménagers lourds et de toute façon interdits. Patricia Dujacquière-Mahy, Échevine du Mobilier urbain, rappelle que les amendes sont d’ailleurs très lourdes en la matière. 

Notons qu’à terme, les poubelles pour déchets canins n’existeront plus. Il est néanmoins possible d’utiliser les poubelles traditionnelles.

Compost et  fermentescible : vers des points de dépôts

Concernant le compost, deux endroits sont prévus annonce Henri Detandt, dont l’un rue des Trois Apôtres. Pour Braine-l’Alleud, il s’agit de bien réfléchir en amont, notamment sur l’apport de déchets non conformes.

Par ailleurs, dès 2023, la Commune sera dans l'obligation de ramasser le fermentescible séparément des déchets ménagers . Braine-l’Alleud estime que le bilan écologique et économique du ramassage en porte à porte est très mauvais. Il sera proposé à la place des containers spéciaux, presque aux mêmes endroits que les bulles à verre. Un avantage parmi d’autres : ne pas devoir attendre la tournée hebdomadaire.

Arbres au Cheneau : à quand le replantage ?

Des hêtres du parc du Cheneau souffrent de la présence de champignons. Après leur abattage, il faut procéder au dessouchement et à l’enlèvement des terres contaminées avant de replanter. Cette dernière opération n’interviendra pas avant 2022. 

Par ailleurs, d’après Henri Detandt, une récente inspection a mis au jour que d’autres arbres devront, pour la même raison, être abattus. 


  1. VIVRE ENSEMBLE 

À quand une plaine de jeux à Lillois ?

Pour Patricia Dujacquière-Mahy, une plaine de jeux peut être source de nuisances pour les riverains, c’est pourquoi il s’agit de bien analyser ensemble la localisation potentielle. À cette fin, l’Échevine se tient à la disposition des Brainoises et Brainois.

Des enclos pour chien à Braine-l’Alleud : fausse bonne idée ?

Certains Brainois souhaiteraient des enclos pour y laisser leur chien en liberté. Sébastien Patureau, Conseiller communal et vétérinaire, estime que c’est une fausse bonne idée. 

En effet, beaucoup de chiens ont des problèmes d’éducation. Par ailleurs, ces enclos peuvent être sources de stress pour l’animal, qui peut alors avoir des réactions étonnantes. Dès lors, quelles règles établir ? Interdire l’accès aux races dites dangereuses ? Aux femelles en chaleur ? Aux chiens non vaccinés ? Qui décide et qui contrôle ? Ceci étant, il existe à Braine-l’Alleud une alternative privée.

Sécurité à Braine-l’Alleud : tolérance zéro

Pour Vincent Scourneau, des problèmes de sécurité existeront toujours, dans le parc du Centre notamment. La tolérance 0 est pratiquée, mais le risque 0 n’existe pas. Il faut savoir que la gare de Braine-l’Alleud est la gare la plus importante entre Bruxelles et Charleroi. Tous les jours, elle brasse quelque 10.000 personnes, qui inévitablement font que les risques de nuisances sont accrus. Ceci étant, les actes de délinquance et de criminalité ont été divisés par 3 ces dernières années, par l’installation de caméras entre autres.

Il y a lieu de rappeler que Braine-l’Alleud bénéficie d’une police monocommunale disponible 24/7. Ceci est le résultat d’un effort budgétaire de 5 millions d’euros. Cet effort sera poursuivi dans les prochains mois, avec l’engagement de 8 nouveaux policiers.

Emménager à Braine-l’Alleud en pleine crise sanitaire

Comment découvrir Braine-l’Alleud quand on est nouvel habitant en pleine pandémie ? Depuis bien des années, Braine-l’Alleud fête ses jubilaires, ses nouveau-nés… et ses nouveaux habitants. Des moments de rencontres, de visites, mis entre parenthèses au vu des circonstances.

Comme aime le rappeler Vincent Scourneau : Braine-l’Alleud est une commune à la campagne avec les services d’une ville. Une commune qu’on prend plaisir à présenter. Mais faisons contre mauvaise fortune bon coeur : la technologie nous permet de rester en contact en attendant mieux ; Geoffroy Matagne en profite pour rappeler que l’application Running City propose deux parcours audioguidés, pour découvrir Braine-l’Alleud autrement.

Vie associative et clubs sportifs : quelles aides ?

Les associations brainoises, ce sont quelque 5.000 bénévoles répartis dans 350 associations parmi lesquelles 130 clubs sportifs, précise Bertrand Vos, Conseiller communal et Président de la Commission de la Vie associative brainoise.

Ces associations sont soutenues par des subsides directs pour leurs projets et par des subsides indirects avec du prêt de matériel. Le système de ce prêt de matériel a récemment été revu, avec répercussion du prix sur l’association qui le loue. C’est le résultat de locations excessives par rapport aux besoins, mettant en difficulté le soutien à l’ensemble des associations. Il s’agit à présent de mieux répartir les forces du matériel communal. 

Nos associations sont par ailleurs soutenues par le biais de la Maison des associations (mise à disposition de locaux e.a.). 

Enfin, un budget participatif d’un montant de 100.000 euros a permis aux citoyens de soumissionner des projets : bancs sur le trajet du Proxibus, tables d’échecs et stations de réparation de vélo ont été concrétisés de la sorte.

Concernant l’aide aux petits clubs sportifs, la Maison des sports dispose d’un budget particulier pour répondre aux demandes concrètes liées à la COVID19. Geoffroy Matagne, Échevin des Sports, vous invite à envoyer un mail à sport@braine-lalleud.be ou à appeler le 02 854 05 70 ; toutes les solutions seront envisagées pour vous venir en aide. 


  1. SPORT 

Prix d’entrée à la piscine : vraiment si cher pour les Brainois ?

La nouvelle piscine communale de Braine-l’Alleud a animé les discussions suite à sa politique tarifaire : 5 euros le ticket simple, hors réductions, abonnements, etc. 

En réalité, Braine-l’Alleud a réalisé une étude de marché pour sa nouvelle infrastructure et a opté pour un équilibre entre accès démocratique et santé des finances publiques d’après Geoffroy Matagne. En effet, chaque nageur qui entre dans le bâtiment coûte 10 euros. La moitié des 10 euros est prise en charge par le nageur, tandis que l’autre moitié est prise en charge par la collectivité.

Terrains de pétanque à Braine-l’Alleud : quel accès ?

La pétanque au stade communal Gaston Reiff est réglementée de la même manière que le tennis, le football, etc. Le lieu n’est pas public. Une réservation est nécessaire.

Par contre, plusieurs terrains de pétanque sont en libre accès sur notre commune précise Geoffroy Matagne.

Étang de pêche au Paradis : un espace à partager

Avant d’éventuellement ouvrir une partie du plan d’eau du Paradis à la pêche, il y a lieu de se souvenir de la genèse du lieu souligne Vincent Scourneau. Au début des années 2000, la Commune souhaitait construire un lac avec une partie d’agrément incluant la pêche. Jamais les autorisations ne seront données en ce sens. Au début des années 2010, des inondations chroniques dans la Vallée du Hain plongent régulièrement quelque 500 foyers brainois sur 18.000 dans la peur du moindre orage violent. Un bassin d’orage sera donc construit. Suscitant l’enthousiasme, le bassin d’orage devient un bassin d’agrément, sous condition de développer un endroit réservé à la faune et à la flore ainsi qu’à la balade. Les choses furent donc faites progressivement. 

Intégrer aujourd’hui la pêche, ce serait prendre en compte les réalités des différents publics : cyclistes (le plan d’eau est intégré au maillage), piétons, sportifs, … Il faudrait trouver une juste mesure pour que chacun continue à s’y retrouver

Skate-park : un grand projet sur les rails

L’équipement du skate-park de Braine-l’Alleud a connu des réparations locales ces dernières années. Mais, comme précisé par Henri Detandt, le conseiller en prévention a jugé prudent à présent d’évacuer certaines parties. Braine-l’Alleud compte solliciter des subsides de la Région pour un grand projet sur ce skate-park. Dans l’intervalle, d’autres jeux de moindre envergure seront placés pour patienter. 


L'exercice d'un Facebook Live est délicat. Durant deux heures, nous avons essayé de répondre à un maximum de questions, ce qui n'a pas permis de traiter chaque sujet forcément en profondeur. Et toutes les questions n'ont pas non plus pu être traitées dans le temps imparti. Si nous avons manqué de clarté, de précision, ou si nous n'avons pas répondu à votre question, une seule adresse : bourgmestre@braine-lalleud.be

Si vous souhaitez rester informé.e de l'actualité de Braine-l'Alleud, n'hésitez pas à nous suivre sur Facebook, Twitter ou Instagram. Nous vous fixons aussi rendez-vous dans vos boites aux lettres physiques pour votre prochain Écho du Hain !