Logo BL'A Braine l'Alleud

Pourquoi planter des arbres, et pourquoi à Madagascar

Pourquoi avoir choisi Madagascar ?

Dans son rapport "Planète vivante 2014", WWF disait ceci : "les forêts ont un rôle déterminant dans le stockage du carbone et la stabilisation du climat. La déforestation génère près de 20% des émissions anthropiques mondiales de CO2 et figure au troisième rang des sources d’émissions."

"La conservation forestière constitue donc plus que jamais un axe d’intervention essentiel de la stratégie globale visant à réduire drastiquement les émissions de gaz à effet de serre."


Le protocole de Kyoto, dont la Belgique est signataire, prévoit que les actions permettant de compenser l'empreinte écologique soient réalisées dans un pays en voie de développement et s’inscrivent ainsi dans un échange Nord/Sud.

Pour cette raison, l’ONG Graine de vie a décidé de créer des projets de reforestation à Madagascar, un des pays les plus pauvres au monde.

De plus, cette île magnifique (dont la superficie équivaut à plus de 7 fois celle du Benelux) est un véritable vivier de biodiversité. Son isolement et sa variété de climats et reliefs ont ainsi favorisé une faune et une flore unique au monde.

La préservation de la biodiversité est un des axes de travail primordiaux afin de réduire notre empreinte écologique.


Vision "Une seule planète" WWF (2012)

"La déforestation à Madagascar demeure parmi les plus préoccupantes du monde tropical. Bien que sont coût écologique n'ait pas été entièrement évalué, quelques points peuvent d’ores et déjà être mis en avant. L’érosion de la biodiversité s’avère très élevée. Selon une estimation réalisée dans la forêt des Mikea, la déforestation s’accompagne de la disparition de 75% des espèces végétales originelles, parmi lesquelles des espèces de grande valeur économique, exploitées comme bois d’œuvre ou utilisées comme des plantes médicinales. Un fait d’autant plus alarmant que les forêts malgaches abritent la quasi-totalité des espèces endémiques de l’île." (source : Institut de Recherche et Développement français).

Favoriser le reboisement, protéger les sites, et sensibiliser les populations locales à la conservation des habitats permettent ainsi de protéger la biodiversité incroyable de ce pays.