Logo BL'A Braine l'Alleud

Gare au CO !

Santé - Sécurité

Publié le 05-11-2015

On ne le sent pas, on ne le voit pas, on ne le goûte pas, on ne le perçoit pas au toucher, d'où son nom de tueur silencieux. Il fait des victimes chaque année, mieux vaut donc prévenir.

L'intoxication au monoxyde de carbone (CO) est principalement due au mauvais fonctionnement d’un appareil de chauffage associé à une aération insuffisante des pièces.

Il s’agit d’un gaz incolore, inodore et non irritant qui s’échappe lors de toute combustion et se diffuse rapidement dans l’environnement. Quand il est absorbé par les poumons, ce gaz asphyxie progressivement l’organisme : il peut tuer en quelques minutes.

Mesures de précaution

Chaudière, cuisinière, chauffage mobile, chauffe-eau, chauffe-bain... : s’ils ne fonctionnent pas correctement, ces appareils peuvent propager du CO dans votre logement. Pour prévenir une intoxication, adressez-vous à des professionnels pour :

  • installer vos appareils à combustion
  • ramoner régulièrement le conduit de cheminée
  • contrôler l’évacuation des fumées (par l’extérieur)
  • vérifier votre chaudière une fois l’an

Ne calfeutrez jamais une pièce pour vous réchauffer : assurez-vous que de l’air continue à y circuler (grille d’aération, fenêtres, …).

Symptômes

Peu "remarquables", les principaux symptômes d’une intoxication au CO sont :

  • des maux de tête et des vertiges
  • des nausées
  • des troubles de la vision, de l’odorat, de l’attention
  • des douleurs thoraciques, musculaires, abdominales

Dans les cas les plus graves, la victime perd connaissance et tombe dans le coma avant de décéder.

Traitement

Les personnes intoxiquées, même légèrement, doivent être transportées à l’hôpital : elles sont mises sous oxygénation pour éliminer le monoxyde de carbone.

En cas d’accident, il faut impérativement :

  • aérer immédiatement les lieux en ouvrant les portes et les fenêtres
  • arrêter les appareils en fonctionnement
  • évacuer les occupants des lieux
  • appeler le 112 en mentionnant à l’opérateur la suspicion d’intoxication au CO

Après l’incident, le logement ne pourra être réintégré qu’après le passage d’un professionnel qualifié et l’exécution des travaux de mise en conformité.